Rechercher
  • Lucie Larivière

Oser la thérapie de couple, ça fonctionne !

Consulter pour une thérapie de couple, c'est rechercher une aide extérieure, apportée par une tierce personne. Celle-ci a le rôle de témoin neutre, impartial et sans jugement. Elle accompagne le couple dans la recherche d’une issue bénéfique pour surmonter un passage difficile de sa vie.


Cela paraît simple, en théorie. Pourtant, accepter de se faire aider est encore un tabou que beaucoup de personnes appréhendent ou n’osent pas lever. Lorsque la crise de couple dure, c'est souvent parce que la communication est rompue, que le dialogue devient impossible. Faire appel à une thérapie de couple constitue une voie d’apaisement et de résolution de nombreux blocages. Pourquoi sauter le pas ? Quelles sont les conditions pour que la thérapie de couple fonctionne, et quels en sont les résultats escomptés ?



Oser suivre une thérapie de couple


Un couple choisit de faire une thérapie quand les deux partis reconnaissent avoir un problème et ne plus trouver la ressource ou la solution par eux-mêmes.


Certaines personnes sont réticentes à suivre une thérapie pour diverses raisons : avoir peur d’être jugé, ne pas trouver l’utilité de se confier à un inconnu, avoir honte d’être accompagné… Alors comment faire lorsque son couple est dans l’impasse ? Parler à un membre de la famille ? à un ami ?


Attention, les personnes de l'entourage peuvent être gênées, avoir un avis biaisé, partial. L’affect impacte leur conseil et leur prise de position. Et puis… on ne peut pas toujours tout dire à un proche, n’est-ce pas ?


Pour une question d‘intimité, de pudeur mais aussi de discrétion. Le secret médical est là pour pallier ce problème : rien ne sort du cabinet du thérapeute ! Le spécialiste écoute et accompagne pour trouver des solutions en rétablissant le dialogue : il n'est pas là pour juger.


Les motifs les plus fréquents pour suivre une thérapie de couple


Dans quelles situations est-il judicieux de consulter ? Voici les motifs principaux d’un couple ou d’un conjoint :


- une infidélité,

- une absence de libido, un manque de désir durable...

- un éloignement physique, une relation à distance,

- des difficultés financières, une période de chômage,

- un déséquilibre de la répartition des tâches au sein du foyer,

- un remariage, l'intégration d’une famille recomposée, la gestion d’enfants difficiles,

- un chamboulement de mode de vie comme le passage à la retraite,

- la difficulté d’assumer une homosexualité, etc.


Un élément est commun à l’ensemble de ces problématiques : la communication, ou plutôt la difficulté ou l’absence de communication.


(Ré)apprendre à communiquer


Les sources de conflit sont multiples mais ce qui mène à l’impasse du couple est l'incapacité à se parler, à s'écouter, à trouver un compromis.


“Je n'ose plus aborder les sujets qui fâchent, ni lui dire ce qui me plaît, ou me déplaît. ça finit toujours par un “non” ou par une dispute”.


Parler devient une épreuve ou une souffrance pour l’un comme pour l’autre, par crainte de ne pas être compris ou entendu, d’être nié. La colère et la frustration s’installent.


La thérapie de couple intervient pour rétablir la communication, et accompagner l’un et l'autre à renouer le dialogue, à s’exprimer librement et dans l'apaisement.



Êtes-vous prêts pour suivre une thérapie de couple ?


Une thérapie se prépare : il est nécessaire de réunir la motivation des deux partenaires pour faire avancer la thérapie dans les meilleures conditions. La volonté, l’engagement de chacun sont indispensables. Un partenaire réfractaire qui ne “croit pas” en cet accompagnement, est susceptible de ne pas s'investir suffisamment, d’être dans la coopération pour dialoguer et chercher des solutions. La thérapie de couple représente un travail à deux, un travail d’équipe, ou chacun donne du sien.


 

Ma méthode pour bien démarrer une thérapie de couple


Je propose un premier entretien d’1 heure avec le couple, pour établir un premier diagnostic, mettre des mots sur ses conflits et ses difficultés et faire émerger des premiers objectifs.

Puis je rencontre en rendez-vous individuel chaque partenaire. Ce tête-à -tête permet à chacun d’exprimer librement ses attentes réelles, ses doutes, ses tabous, sans l’oreille de l'autre. C'est un moment privilégié pour révéler les non-dits et tester les réelles motivations de la personne, en répondant à la question :

avez-vous vraiment envie d'améliorer votre relation ? Quel avenir souhaitez-vous pour votre couple ?

En recueillant la vision et les expectatives de chacun, je peux déterminer les objectifs à atteindre, le nombre de séances à prévoir et les outils à mettre en place.


 

Concrètement, Comment fonctionne la thérapie de couple ?


Le spécialiste intervient comme un facilitateur, un médiateur, en proposant des astuces, des outils pour “faire parler”, rétablir le dialogue et envisager des pistes d’actions.


Mon approche de la thérapie de couple :


Jouer pour se (re-)découvrir


Le jeu fait partie de mes outils favoris pour faciliter la prise de parole : il aide à dédramatiser, à détendre l’atmosphère et à sortir du cadre conflictuel. Quiz, devinettes, jeux de rôles,... permettent de mieux se connaître et de créer la surprise parfois ! Le jeu permet aussi de bien répartir le temps de parole, et de retrouver un équilibre dans l'échange.


Une approche systémique : la PNL


Je m'appuie aussi sur la PNL, programmation neuro-linguistique, thérapie brève par laquelle on apprend à utiliser son cerveau de manière différente et efficace. C'est une méthode visant à "reprogrammer" son cerveau pour mieux l'utiliser, grâce à différentes techniques : l'ancrage de ressource, l’entretien systémique, le générateur de comportement, la ligne du temps, la roue de la vie, le changement de croyances…

Au fil des séances et de la réalisation d’exercices, guidés par des objectifs positifs, les patients agissent et modifient véritablement leur comportement. La PNL constitue un outil privilégié pour aider les partenaires à passer à l’action et à adapter de nouveaux réflexes, de nouvelles habitudes comportementales dans leur relation de couple.



Oui, la thérapie de couple fonctionne...


mais elle ne mène pas toujours à la réunification du couple.


Une thérapie de couple est réussie lorsqu’elle mène à une solution consensuelle, la plus bienfaisante et “salvatrice” pour les membres du couple. A l’issue, les conjoints se sentent généralement soulagés, avec l’envie de repartir sur de bonnes bases, de donner un nouveau souffle à la relation.


Quels sont les bienfaits de la thérapie de couple à long terme ?


- La confiance en soi et la confiance en l’autre sont renforcées,

- les conjoints acquièrent de bons réflexes pour exprimer leur pensée dans le respect et la bienveillance,

- certaines astuces perdurent dans leur vie quotidienne, pour mieux communiquer.


Parfois, l’issue conduit à la séparation


Parfois, le choix de la séparation s’avère le plus souhaitable. C'est ce que l’on appelle le paradoxe d’une thérapie réussie. La thérapie ne s'arrête pas à la décision de se séparer : elle accompagne le couple dans le processus de rupture, pour limiter souffrance et conflit.


Dans le cadre d’un divorce, avoir recours à une thérapie de couple permet de mieux gérer les compromis et les aspects procéduriers qu'implique cette séparation officielle : garde des enfants, partage des biens, … L'accompagnement facilite le consensus, simplifie les aspects contractuels, et permet d'appréhender l’épreuve du jugement de divorce dans les meilleures conditions.



Oser la thérapie de couple représente un pas vers la résolution des blocages et l’amélioration d’une relation amoureuse. Pour se donner les meilleures chances de réussite, mieux vaut ne pas attendre d’être dans l’impasse (rupture totale de la communication), et faire le choix d’être aidés, guidés sur la voie d’une communication de couple responsable et bienveillante.



9 vues0 commentaire